Epargne

Les ménages français préfèrent l’épargne à la consommation

Depuis quelques années, nous avons pu constater une augmentation du pouvoir d’achat. Mais contre toute attente, c’est une hausse qui ne va pas profiter à la consommation. Aujourd’hui, les Français ont plus tendance à épargner qu’à dépenser. Plus de 18 milliards ont été investis dans la souscription à une assurance vie et pour un livret A.

Les chiffres ont pu notamment révéler que le taux d’épargne a connu une progression de 13.7% à 14.2% en trois mois seulement. Ce sont des données tirées des statistiques révélées par l’INSEE sur les comptes nationaux.

L’inflation a été vaincue

Malgré que l’inflation ait été flagrante, on en déduit tout de même un véritable succès. La hausse du pouvoir d’achat n’a pas influé sur la consommation des ménages. Les Français ont désormais une préférence pour l’épargne au lieu de dépenser. Si le pouvoir d’achat a été révisé à la hausse, ce n’est pas pour autant que le taux consommation ait augmenté. La tendance à la dépense a laissé place à l’heure actuelle à celle de la préparation pour l’avenir. On constate notamment que les souscriptions à l’assurance vie et l’épargne vers le Livret A sont les nouvelles tendances du moment.

Ces deux modes de placement ont recueilli une collecte de plus de 3 milliards d’euros sur ces deux derniers seulement. 1.35 Milliard a été déposé sur le Livret A par les ménages, contre 2.4 milliards placés dans l’assurance vie.

Néanmoins, quelques nuages en vue

Durant ces huit premiers mois de cette année, l’assurance vie a pu recueillir plus de 17 milliards d’euros dans le cadre des souscriptions. 29% des cotisations recueillies à cet effet  ont été déposées sous forme de versement sur supports en unité de compte. De plus en plus aujourd’hui, les compagnies commencent à pencher vers ce type de contrat. Et pourtant, il ne s’agit pas là d’un procédé sans risque. La perte de capital reste une éventualité à prévoir.

Si aujourd’hui, les Français témoignent de l’inquiétude par rapport à l’avenir, c’est un mouvement qui aura tendance à se poursuivre. Les Français vont donc pouvoir continuer à orienter leur budget vers leur épargne. Un sondage a par ailleurs été opéré par Oxada récemment. Ce sondage, reporté par Europe nous a permis de prendre connaissance que la hausse de salaire n’influera plus positivement au niveau de la consommation pour les Français. Pour une augmentation de 10%, deux Français sur trois préfèreront épargner une partie ou cette hausse en totalité.

Author Since: Sep 25, 2018