Immobilier

Crédit immobilier : Une hausse des taux prévue pour 2019

Le marché immobilier reste en pleine effervescence, la hausse à venir des taux de la BCE annonce assurément une nouvelle ère, un nouveau cycle que va connaitre le secteur immobilier. Selon les pronostics lancés par les MeilleursAgents, la hausse des taux de la BCE vont forcément entrainer une hausse également des taux appliqués dans les emprunts immobiliers. La tendance va enfin se renverser, si pendant plusieurs années, nous avons assisté à une décroissance des taux, entrainant une hausse des ventes pour un marché davantage fluide.

Des conditions intéressantes en vue

En moyenne, on compte dans les trois ventes par an sur cent ménages chaque année. En somme, par année, on peut compter des millions de transactions immobilières opérées dans tout le pays. Sur ces millions de transactions par année, les tiers sont opérés par des primo-accédants à la propriété. Les secundo-accédants détiennent le record, en occupant plus de 40% de la vente sur le marché immobilier. Par contre, les investissements locatifs ne représentent seulement que 12% de ces millions de transactions immobilières réalisées chaque année.

Aujourd’hui encore, c’est une situation qui sera davantage favorisée par le taux du crédit immobilier qui s’annonce à des niveaux planchers.  Les nouvelles conditions vont notamment contribuer à optimiser la situation et le niveau de vie des consommateurs et par conséquent leur pouvoir d’achat sur le marché immobilier.

Un retournement à prévoir

Les signes d’un retournement n’ont jamais été aussi criants. Depuis 2011, les débiteurs ont pu profiter du meilleur taux de crédit immobilier. Les taux n’ont pas arrêté de décroitre depuis et ont même adopté une véritable tendance classée de baissière selon les MeilleursAgents.

Désormais, les choses vont changer, la BCE annonce une croissance des taux directeurs. Le marché immobilier, bien évidemment en sera affecté, puisque le taux de crédit immobilier sera révisé à la hausse d’ici peu. De ce fait, la hausse de l’inflation ne pourra plus être davantage couverte.

De même, si la tendance était au rallongement de la durée du crédit immobilier, les établissements prêteurs devront changer les choses. Le stock d’acquéreurs va considérablement baisser et nous pourrons constater d’ici peu une inversion de la situation. La hausse des prix va cesser, les acheteurs seront désormais en force par rapport aux vendeurs.

Pour les douze prochains mois, nous allons véritablement voir la tendance s’inverser. La dynamique du marché immobilier se prépare à être renversée.

Author Since: Sep 25, 2018